Constat fuite d’eau : quels sont les réflexes de base ?

Généralement, au moment où vous découvrez une fuite chez vous, il est déjà trop tard. L’eau a pénétré, causant des dommages à l’isolation, à la peinture et même aux meubles. Selon la cause du problème, votre assurance prendra en charge tout ou partiellement les travaux de réparation. Mais avant d’en arriver là, quelques bonnes réflexions vous permettront de déterminer vous-même la cause et l’étendue de la fuite pour anticiper les réparations les plus simples, les plus rapides et les plus économiques. Suivez le guide ! 

Les réflexes de base 

Le dégât des eaux fait partie des fléaux de la maison. Vu qu’ils peuvent nous coûter cher, il est donc important de les repérer rapidement. Votre compteur d’eau est le premier indicateur. Ainsi, le constat d’une consommation excessive peut vous donner un avertissement

A lire aussi : Chaises de salle à manger en cuir : Style et durabilité à toute épreuve

Il est par ailleurs recommandé de vérifier l’ensemble des sources d’eau de la maison telles que les toilettes, les robinets, les douches ou même le système d’arrosage dans le jardin. Puis, vous pouvez aussi vérifier vos murs et leur état.

Si ces réflexes n’aboutissent à rien, sachez qu’il vaut mieux faire appel à des experts en détection de fuite certifiés Qualibat. Ils savent exactement où trouver et réparer ce type de sinistre avec des appareils comme :

Cela peut vous intéresser : Comment choisir le bon professionnel pour réaliser un audit énergétique à Saint-Étienne ?

  • la caméra thermique
  • l’endoscope
  • le détecteur électro-acoustique
  • l’humidimètre
  • l’hygromètre.

Grâce à cet avis du spécialiste sur le sujet, vous pourrez détecter rapidement la source de la fuite.

Vérifier visuellement la toiture

Les fuites peuvent également provenir de votre toit. En fonction du type architectural de votre maison, cette procédure est plus ou moins commode. Le fait est que si vous détectez une ou nombreuses tuiles manquantes de l’extérieur, le temps d’agir est arrivé. Ces trous dans le toit se trouvent généralement près de la cheminée, mais avec le vent et les intempéries ou simplement dus à l’âge, ces dommages peuvent apparaître sur l’ensemble du toit. 

Une gouttière bouchée peut aussi être la cause d’une fuite, des déversements et des infiltrations. De manière générale, considérant le caractère dangereux des travaux, notamment sur les toits en pente, il est recommandé de procéder à un entretien ou au moins une inspection régulière de votre toiture. 

Constat de fuite depuis l’intérieur

Les fuites d’eau du toit sont généralement identifiées à partir de taches sur le plafond. Ces tâches sont créées par l’accumulation d’eau dans le niveau supérieur. Ils peuvent être plus ou moins importants et s’accompagnent de gouttes sur les cloisons. À partir de ce premier indice, vous pourrez localiser toute la zone de fuite.

Cependant, l’eau peut s’imprégner d’une grande surface, former des poches dans l’isolant particulièrement, et suivre le chemin de la source, loin de la tâche. Dans les cas les plus simples, il vous suffit de monter dans vos combles ou votre grenier et de là, lumières éteintes, vous pourrez repérer le trou à rechercher.